Les activités des élèves

Année 2017-2018

Un séjour intergénérationnel entre lycéens et aînés de l'EHPAD

Grâce au partenariat MSA, AVMA et MFR, ainsi que des donateurs privés, 25 élèves de la classe de Seconde Bac Pro, accompagnés de leurs professeurs et des personnes âgées de l'EHPAD Clairefontaine de Noyant, du foyer logement de Parcay-les-Pins et des Amis Réunis de Noyant, sont partis, lundi, afin de vivre une expérience unique : une semaine d'échange et de partage intergénérationnel, au Croisic, au domaine du Ports de Rocs.
Quelques bénévoles étaient au départ, lundi à 13h depuis l'EHPAD, tout le monde visiblement ravi de cette escapade dans le "bus rose".
 
Croisic

Motivés à la prise de parole

Les élèves de la classe de 3ème ont bénéficié d'un parcours culturel, dans le cadre du Contrat Local d'Education Artistique (CLEA).
En effet, la commune de Noyant-Villages est signataire d'une convention en partenariat avec l'Etat, la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) des Pays de la Loire, l'Education nationale et le Département.
La CLEA a pour objectif de développer l'éducation culturelle et artistique sur les territoires, en particulier en milieu rural et scolaire.

Permettre aux jeunes de s'exprimer artistiquement.
Il permet aussi aux jeunes de s'exprimer artistiquement par la biais de l'expérimentation et de la création, en favorisant la rencontre avec des artistes de qualité.
A ce titre, 27 élèves ont participé à des ateliers de création autour du conte, encadrés par Ladji Diallo, professionnel en la matière. Cette activités leur a permis de se sensibiliser sur la prise de parole devant un groupe, avec pour outil le conte et l'imaginaire.
Des exercices ludiques leur ont été proposés et les séances se sont achevées par des productions personnelles.

 
conteur Conteur
Conteur

Les naturalistes en herbe de sortie

"Après une belle nuit humide, c'est pas une belle matinée ensoleillée de printemps que les jeunes de 1ère Bac Pro se sont rendus dans la réserve naturelle régionale du marais de Cré sur Loir", déclare Juila Delobel, leur professeur qui les accompagnait dans cette expédition.

"Bottes aux pieds, ils ont participé au programme scientifique de suivi des amphibiens au niveau du passage à petite faune, aménagé pour que les petits animaux puissent traverser la route sans risque. Un système de voies busées creusées sous le route permet notamment le passage des amphibiens, très nombreux en cette période de migration vers les zones d'eau. Accompagnés par les animateurs du CPIE (Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement) Vallées de la Sarthe et du Loir, les naturalistes en herbe ont appris à différencier les différents types d'amphibiens présents. Ils ont pu identifier et recenser tous les individus ayant traversé au niveau du passage en une seule nuit. Ils en ont compté près de 580 ! Les jeunes ont eu la chance d'être présents le jour du pic migratoire de l'année. Les réticences ont été vite levées et presque tous ont manipulé les nombreux crapauds et autres grenouilles et tritons rencontrés ce matin-là. Une expérience unique et une belle application terrain pour leur module d'écologie".


cré sur loir cré sur loir

Les élèves s'initient à la décoration commerciale

Les élèves de 1ère Bac Pro vente sont allés à Saint Sylvain d'Anjou, au GIE (Groupement d'Intérêt Economique), afin de procéder à la décoration des vitrines et du site, dans la cadre de leur cursus scolaire MAP (Module d'Adaptation Professionnel).
Ils ont été accueillis par Paul Seveno, employé au GIE, avec qui ils ont installé une fort belle décoration pascale.

 
Décoration GIE Décoration GIE

Les élèves de la Maison Familiale font vivre la mémoire des déportés

Jeudi 22 Février, les élèves de 3ème ont participé à la première journée de citoyenneté, organisée par la fédération départementale des maisons famialiales, qui se tenait à la Pommeraye.
Les élèves ont proposé une exposition sur le thème "La déportation et ses conséquences". Face aux autres jeunes des MFR du département, ils ont présenté leur travail et ont pu participer aux différents ateliers proposées par les autres maisons familiales.
"Cette journée, riche en rencontres et en découvertes, a été appréciée par les élèves".


journée citoyenne journée citoyenne

L'autruche, véritable marathonienne

Dans le cadre d'une semaine sur le thème de l'animal, les élèves de la classe de 4ème sont allés découvrir un élevage insolite à Verneil le Chétif : La Vallée des autruches. Accueillis par Annie Manceau, ils ont visité les parcs à Autruche et ont appris beaucoup sur ce curieux animal. "C'est un oiseau exceptionnellement grand", explique-t-elle, "qui n'est pas musclé pour voler, qui peut mesurer plus de 2 mètres et peser plus de 200 kg pour un mâle. Cet animal est potentiellement dangereux pour l'homme car il est très puissant.'

Les élèves ont été surpris d'apprendre que l'autruche est une véritable marathonienne car elle peut courir à la vitesse de 90 km/h pendant 1h. Annie Manceau, en véritable passionnée, a patiemment répondu aux nombreuses questions posées sur le mode de vie de l'autruche, l'utilisation des oeufs, la transformation et la vente de la viande ou encore le métier particulier d'éleveur d'autruches.

"Ce fut une visite surprenante que les jeunes garderont assurément longtemps en mémoire", conclut Julia Delobel, professeur accompagnateur.

 
autruches autruches
autruches

Une leçon d'orgue donnée à des élèves de Castelfréo

L'Eglise Saint Martin de Noyant a accueilli les élèves de la classe de 3ème. Les jeunes ont écouté "Religieusement", c'est le cas de le dire, l'organiste "amateur", comme se définit Marc Inglebert. Ce musicien, venu de Chamont-en-Anjou, leur a détaillé les mécanismes de l'orgue de facture Holdish du XIXème siècle, installé derrière l'autel.

Les jeunes ont découvert les 56 tuyaux, les claviers, le travail des pieds, les sonorités... et ont manifestement pris beaucoup d'intérêt à cet intermède musical et technique intégré dans leur cursus scolaire. Ghislain de Beaumont, président de l'association Orgue et Culture en Noyantais (AOCN) était aussi présent. Pour Noël, l'orgue fera entendre ses sons mélodieux, lors des offices.

Maison Familiale : de jeunes diplômés

Les élèves de BEPA des sections Services aux Personnes et Vente ont reçu leur diplômes. 24 élèves de Terminale étaient concernés, le taux de réussite étant de 92 %. Le même jour, ont été décernés les diplômes des Premiers Secours Civiques de niveau 1 (PSC1), après une formation dispensée par les sapeurs-Pompiers de Noyant. Et là, il y a eu 100 % de réussite.

 
remise des diplômes

Des rencontres et travaux intergénérationnels

Les élèves de la classe de seconde ont parachevé, avec les résidents de l'Etablissement Hospitalier pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Clairefontaine de Noyant, un travail commencé il y a quelques semaines. Il s'agissait de rencontres et d'échanges entre générations, chacun confiant à l'autre ses passions, ses loisirs, ses photos.

Des personnes âgées de Clairefontaine ont ainsi raconté leurs parcours, lors d'interviews réalisées par les jeunes, afin de les connaître mieux, en dehors des soins qu'ils reçoivent à l'EHPAD. Certains aimaient les mots croisés, les jardins, les bandes-dessinées - mais oui ! - la musique, le chant, etc. Des séries de photos ont été prises sur le vif au cours de ces rencontres et étaient exposées lundi dans le hall de Clairefontaine.

intergénérationelle intergénérationelle
intergénérationnelle


Les élèves ont découvert les pâtes alimentaires produites à la ferme

Les élèves de Seconde, option vente, ont été reçus au GAEC "Le Point du Jour" à Jarzé. Cette visite s'inscrit dans le cadre de leur cursus scolaire. Ils ont été accueillis par Vincent Papiau, au sein d'une exploitation biologique de plus de 200ha, pratiquant l'élevage des vaches allaittantes. "Nous faisons de la farine bio avec notre production, et surtout des pâtes alimentaires. Les formes sont choisies et rien n'est rajouté au blé complet.", souligne Vincent Papiau.

Les élèves ont pu constater de visu que leur couleur n'était pas celle des pâtes vendues dans le commerce.
"La distribution se fait en cassettes auprès des particuliers et nous vendons également dans des cantines scolaires, des restaurants, auprès des magasins bio coop et au Groupement d'Intérêt Economique", poursuit Vincent Papiau.

Les élèves, passionnés par cette découverte, ont posé beaucoup de questions sur cette exploitation qui existe depuis une vingtaine d'années et dont l'objectif "est de transformer toute notre production en pâtes, ce qui est presque atteint. C'est un produit sain et recherché." Le GAEC comprend 3 associés et 1 salarié.

pâtes bio

A la découverte d'une méthode propice à la floraison

Les élèves de la classe de seconde Bac Pro Vente sont allés à la rencontre d'artisans spécialisés dans les fleurs coupées, a Mazé, chez Didier et Annie Girard, dont l'entreprise est affiliée au Groupement d'Intérêt Economique. Cette sortie entre dans le cadre de leur cursus scoalire. Les principales cultures de cette entreprise concernent les polyanthas, les roses et les pivoines.
Les élèves, attentifs aux propos tenus lors de cette rencontre, ont posé beaucoup de questions, notamment sur la méthode dite de "photopériodisme", employée dans les serres, particulièrement avec les bulbes de tulipes "il s'agit, en faite, de faire croire à la plante qu'elle est en période de floraison et de la faire s'épanouir avant la date habituelle... On peut mentir à la plante et obtenir un fleurissement hors saison, en janvier ou février pour les tulipes par exemple", explique Didier Girard.
Le couple est présent sur six marchés par semaine afin d'écouler sa production, et les élèves, parmi lesquels se trouvent peut-être de futurs amateurs de fleurs, ont été très impressionnés par la méthode.

 
fleurs fleurs

Une vitrine de la nativité forestière et joyeuse

Dans le cadre du partenariat qui lie la Maison Familiale de Noyant et la boutique solidaire "Trois fois Rien" de la grande rue, les élèves de la classe de seconde Bac Pro Vente ont pris en charge la décoration de Noël des 2 vitrines du magasin. Grâce à des branchages gracieusement fournis et des pommes de pin récoltées par les élèves, une ambiance forestière a envahi les devantures. Quelques paquets cadeaux, eux aussi fabriqués dans le cadre de leur formation, agrémentent l'ensemble.
 

Vitrine Vitrine

Les élèves de Terminale tressent des feuilles de cocotier à La Réunion

Les élèves de la classe de Terminale sont allés en voyage pédagogique sur l'lle de la Réunion, accompagnés de leur directeur Antoine Géli, de moniteurs et de bénévoles encadrants.
"Nous avons passé une belle journée sous les cocotiers à Saint-Leu, à la Maison des cocos. Après avoir parlé un peu botanique, nous avons tressé des feuilles de cocotier, goûté de l'eau de coco, du lait de coco, du sucre de coco, préparé des rochers coco. Certains ont tenté de couper une noix de coco, de râper la chair de coco, de presser la coco pour obtenir du lait. Nous avons visité aussi le jardin créole et la ferme pédagogique de ce domaine avant le retour par la Pointe de sel et la route de la côte entre Saint-Leu et Saint-Louis."
Une journée bien remplie, comme beaucoup, lors de ce voyage réussi et apprécié de tous.
 
Réunion Réunion

Les élèves se renseignent sur la culture des kiwis

Les élèves de 1ère Vente de la Maison Familiale se sont intéressés et renseignés au sujet de la culture des kiwis, dans le cadre de leur cursus scolaire, auprès d'une arboricultrice de Varennes-sur-Loire, Ghislaine Gaignon.
Cette dernière a en effet planté 2ha de kiwis il y a sept ans, "mais ils produisent depuis 3 ans, précise-t-elle, et la production annuelle est de 20 à 25 tonnes. J'augmenterai probablement la surface. Je fais très peu de traitement, ou alors des choses naturelles. J'observe les insectes et j'utilise des pièges à phéromone.
Les phéromones sont des substances chimiques comparables aux hormones, émises par la plupart des animaux et certains végétaux, et qui agissent comme des messagers entre les individus d'une même espèce, transmettant aux autres individus des informations qui jouent un rôle dans l'attirance sexuelle notamment. "Les pieds sont protégés des gelées en hiver : c'est une agriculture raisonnée, sans traitements intempestifs ni trop de chimie".
Les jeunes ont ainsi appris qu'une branche de kiwis, en une seule année, peut atteindre 7 à 8 mètres. Le taux de sucre du fruit est calculé avec un réfractomètre, la récolte se fait entre le 10 et le 15 Novembre. Les élèves ont surtout conclu, à l'issue de cette rencontre, "qu'il faut bien connaître le fruit avant de le vendre et bien suivre le parcours du fruit".


kiwis kiwis

Les élèves de la classe de 1ère Vente de la MFR sur le terrain

Les élèves de la classe 1ère Bac Pro Vente ont visité, à Vihiers, un élevage de canards, chez Claire Coraboeuf. Les canards arrivent chez elle âgés d'un jour et elle s'occupe de faire un "prégavage" durant 15 jours à partir de leur 14ème semaine. "La période de gavage proprement dit suit immédiatement. Elle dure le même laps de temps, avec les céréales de chez nous", précise Claire Coraboeuf. Puis les volailles passent au laboratoire, âmes sensibles s'abstenir. "Mais nous pratiquons une méthode d'électronarcose", cette technique est utilisée pour les volailles, les ovins et éventuellement pour les porcins afin de les anesthésier avant qu'ils ne soient saignés. Elle est utiliser en particulier pour lutter contre la souffrance animale. "Puis les canards sont plumés". Les élèves, curieux, ont appris qu'un fois pesait en moyenne 500 grammes, que les plumes servaient ensuite pour la fabrication de leurs "chères couettes" et que les carcasses sont utilisées pour les chasses agréées.
La vente se pratique en bocaux, sous vide, directement par les salons, via le net, ou par le biais d'un groupement. Une visite jugée "enrichissante" par les élèves.

 
canards canards

Des élèves à la découverte du Groupement d'Intérêt Economique

Les élèves de la classe de 1ère Bac Pro Vente sont allés découvrir le GIE (Groupement d'Intérêt Economique) "Les Fermes Baugeoises" à St Sylvain d'Anjou. Accueillis par Paul Seveno, qui travaille dans cette entreprises à divers postes, ils ont appris que ce GIE totalisait 30 producteurs, qui se sont ainsi réunis, "afin de payer moins de charges". Ainsi, a détaillé Paul Séveno à son jeune auditoire : "10 % du chiffre d'affaires est pour la gestion du magasin, le personnel et les charges. Nous avons un producteur par spécialité, les produits étant aussi variés que le miel, les volailles, le foie gras, les légumes, la boucherie, la charcuterie, les fleurs, les pâtes bio..." explique Paul Séveno à un auditoire très attentif.

Ouvert le vendredi et le samedi au grand public, le GIE accueille près de 1000 clients chaque week-end. "Toutes marchandises écoulées, le GIE réalise globalement un chiffre de 30 000 € de vente pour 1000 clients. Les personnes qui viennent ici sont soucieuses de proposer des produits d'excellence, d'échanger avec leur clientèle par le biais de la vente direct", termine Paul Séveno.

Les élèves de la Maison Familiale ont été conquis par cette visite, qu'ils ont jugée "très intéressante, surtout pour notre cursus de vente".

GIE

Les élèves de la MFR s'initient aux gestes qui sauvent

Les élèves de la Maison Familiale ont découvert de nouveaux lieux de stages en agriculture, bâtiment, métiers de bouche, vente, services aux personnes, mécanique... Ils sont plus exposés aux risques, c'est donc les préserver que de les initier aux gestes qui sauvent.
Ils prennent aussi conscience qu'à tout moment de la vie, ces gestes peuvent être utiles. En outre, cette validation complémentaire est fortement conseillée pour finaliser le cycle avant la validation du Diplôme National du Brevet des collèges. "Nous remercions vivement les sapeurs-pompiers de Noyant et Nicolas Morand, chef de corps, d'avoir dispensé cette formation. Les jeunes ont ainsi évolué dans 3 ateliers d'apprentissage : PLS (Position Latérale de Sécurité), massage cardiaque et points de compression, comment Sylvette Massé, monitrice à Castelfréo. C'est ainsi que 44 jeunes de 14 à 15 ans ont reçu leur attestation".

gestes gestes

La leçon viticole des élèves de la MFR

27 élèves de la classe de 3ème se sont déplacés dans le vignoble Saumurois, afin de s'initier aux secrets de la fabrication du vin.
Après une matinée de vendanges chez Mr et Mme Joulin, viticulteurs à Chacé, ils ont visité leur exploitation et appris comment les grappes cueillies le matin se transforment en un précieux nectar. "Exploitant entièrement ses vignes sur l'air d'appellation du Saumur Champigny, Mr Joulin a obtenu de nombreuses récompenses. Il a fait partager avec passion ses connaissances avec les jeunes", commente Pierre Le Theno, le moniteur qui encadrait cette sortie.

Dans l'après-midi, les élèves ont visité la cave coopérative Robert et Marcel. "Cette entreprise est la véritable locomotive économique de l'appellation. Avec près de 10 kilomètres de galeries creusées dans le tuffeau et 300 vignerons, la coopérative a étonné les apprentis vignerons, en présentant des équipements modernes mis au service d'une tradition viticole bien ancienne", explique Mr Le Theno.

Les jeunes de 3ème ont regagné la Maison Familiale, pleins de souvenirs et de parfums en tête.

 
Vendanges vendanges
 vendanges


Apprendre à mieux se connaître à Castelfréo

Afin qu'ils puissent se connaître et se familiariser avec l'équipe, les élèves de 4ème et de 2nde ont été invités à une activité d'intégration au lac de Rillé (Indre-et-Loire), organisée par leurs moniteurs.
Lundi 4 et Mardi 5 Septembre, ces 46 jeunes, accompagnés de la majorité de l'équipe de la MFR, se sont rendus au camping Huttopia, situé à proximité du lac de Rillé.
Après une soirée "feu de camp" agrémentée de musiques et de contes, ils ont passé la nuit dans les chalets du site. Le lendemain matin, le tour du lac, sous un soleil radieux, leur a permis de découvrir ce site unique dans la région. De quoi démarrer l'année scolaire de bon pied.

 
Rillé Rillé
Rillé